Ménage quotidien – Le bilan de mon défi TOMM


Entretien / samedi, mai 28th, 2022
Partager l'article :

Il s’est passé quelques mois depuis le lancement de mon défi ménage quotidien et entretien de ma maison, que j’ai appelé le défi TOMM.

TOMM est un acronyme qui veut dire Technique d’Organisation de Ma Maison. C’est une méthode déployée par Gemma Bray (Clean Thérapie) qui permet, sans être esclave de son intérieur, de concentrer ses tâches ménagères sur les jours de la semaine, pour ne plus avoir à s’en occuper le week-end. Cette promesse m’ayant fortement intéressée, j’ai décidé de tester cette méthode de ménage quotidien dans ma propre maison.

La méthode est déployée en deux étapes. La première est une phase optionnelle, appelée « Camp de survie », elle consiste à faire un grand ménage et désencombrement de toutes les pièces de la maison. Cette phase a pour objectif de démarrer sur une base saine. Le second temps est lui dédié au déploiement des tâches ménagères quotidiennes dans une plage de temps de 30 min/jour.

Pour plus de détails sur la méthode, et sur le lancement du défi, cliquez ici : Défi 30 jours – Organiser mon ménage avec la méthode TOMM.

Cette longue période pratique qui a duré en tout et pour tout 4 mois, m’a permis de faire le point sur les avantages et les inconvénients de cette méthode de ménage quotidien. L’objectif de cet article est donc d’en dresser le bilan, à la fois sur la phase Camp de survie qui a quand même duré 3 mois et le déploiement de la méthode 30 min/jour, testée sur 3 semaines.

Ménage quotidien – L’étape « Camp de survie »

Pour rappel, la phase « camp de survie » est une phase préalable à la mise en place de la méthode des 30 min/jour. Gemma Bray conseille, si notre maison en a besoin, de commencer par un grand ménage et désencombrement des pièces de sa maison. Elle permet de démarrer sur une base propre et nette et j’avoue que j’étais assez favorable à cela.

Cette phase n’a pas de contrainte de temps. Le temps que cela prend dépend pour elle de différentes choses ; de la taille de notre maison, du nombre de pièces que nous avons besoin de ranger et nettoyer, du temps libre dont nous disposons, et de la quantité de bazar accumulé.

Je me suis donc attaquée au 8 pièces de ma maison sans sourciller, en me disant que cela allait leur faire du bien et à moi aussi. En effet, je suis persuadée que désencombrer et nettoyer sa maison nous aide à nous sentir mieux. C’est pourquoi cette action fait partie pour moi des 7 actions que je préconise pour se sentir bien chez soi. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article : 7 actions pour se sentir bien chez soi.

Liste des actions pour organiser son ménage

Ménage et rangement à fond

C’est donc en tout et pour tout 16 semaines que j’ai passé à faire du rangement et du ménage de printemps, que j’aime appeler le « ménage de fond » car c’est un ménage à fond mais qu’on a l’impression de réaliser comme une course de fond ! Durant cette phase, je ne me suis pas imposé de contrainte de temps. D’ailleurs, le temps total le montre… La seule règle que je m’étais fixée, était celle de terminer sans abandonner et de ne pas enchainer plus de 3 jours de pause.

Voici les pièces que j’ai passé dans l’ordre :

  • le salon
  • l’escalier et l’entrée,
  • le coin buanderie,
  • les toilettes,
  • la cuisine,
  • les chambres de mes enfants,
  • la chambre parentale et sa salle d’eau
  • le bureau.

Rangement et nettoyage d’un chambre

Je n’ai pas suivi à la lettre les tâches ménagères listées dans le livre de Gemma Bray. J’ai réalisé ce ménage quotidien à fond en suivant mon propre déroulé. En revanche, j’ai vraiment tout nettoyé du sol au plafond, même les balais et le seau !!!

Ce que cela m’a apporté

  • D’abord, le plaisir de posséder une maison toute propre et qui sent bon car le nettoyage en profondeur supprime toutes les mauvaises odeurs. Sur ce sujet, je vous invite à lire l’article suivant Avoir une maison qui sent bon.
  • Deuxièmement, un état d’esprit plus libéré car mes placards et ceux de mes enfants se trouvent allégés. C’est assez surprenant, j’ai la sensation d’un poids en moins, comme si une partie de ma charge mentale s’était envolée. C’est comme si j’avais un lien avec toutes ses affaires et que ce lien d’attache s’était sectionné.
  • Et enfin, cette phase m’a permis de créer une base propre et nette qu’il est beaucoup plus facile et rapide d’entretenir au quotidien.

Ce qui a été difficile

  • D’abord, la vision de l’ampleur de la tâche m’a poussé à la procrastination quelques fois. Les deux choses qui m’ont motivé sont la vision de la finalisation de l’objectif et le suivi de ma communauté. Eh oui, j’ai bien vu que vous suiviez mes stories hebdo sur Instagram et Facebook !
  • Deuxièmement, c’était très long… C’est pourquoi je n’attendrai plus aussi longtemps pour faire un ménage de fond qui est long à effectuer. Le ménage à fond doit se faire régulièrement en choisissant quelque chose à faire de temps en temps. C’est ce que préconise Gemma Bray dans le « temps du vendredi » et je trouve que c’est super. Réaliser un ménage à fond un peu toutes les semaines, plutôt que deux fois par an, est pour moi un gage de succès. Mais bon… il faut bien remonter la pente quand on s’est laissé dépasser !
  • Et enfin, il a été difficile pour moi de réaliser cette action en plus de toutes les autres actions du quotidien de la maison, comme le ménage classique, la cuisine, le nettoyage du linge, l’entretien du jardin. C’est pourquoi, je garderai cette action parce qu’elle présente les nombreux avantages listés juste avant. En revanche, je la ferai un peu différemment.

Ce que je ferai différemment

  • D’abord, maintenir la méthode des petits pas. Me dire « Allez, tu t’y mets 30 min » m’a permis de me motiver. Finalement je me laissais prendre au jeu pour m’arrêter au bout d’1h ou 1h30.
  • Et enfin, me faire aider. Pourquoi ne pas prendre une femme de ménage ponctuellement pour réaliser ce ménage à fond et reprendre en main sa maison. Cela m’aurait permis d’aller beaucoup vite et de gagner du temps.

La phase « camp de survie » en résumé

Cette étape a été pour moi très bénéfique. Je me sens incontestablement mieux dans ma maison après ce grand rangement et ménage de printemps. C’est comme si, je donnais de l’air à chacune des pièces de ma maison et à moi-même par la même occasion. Ressentir cette odeur de propre est très agréable. Je conseille cette phase « camp de survie » à tout le monde, même à celles et ceux qui ne sont pas séduit(e)s par la méthode du ménage quotidien 30 min/jour.

En revanche, j’effectuerai cette phase différemment. Je ne considèrerai plus cette phase comme un préalable. Je l’intègrerai dans le temps du ménage du vendredi. En revanche, si la maison en a vraiment besoin, afin de ne pas se décourager et aller plus vite, je me ferai aider par deux moyens :

  • Par un coaching désencombrement pour m’aider à me séparer des objets inutiles et à seulement garder l’essentiel.
  • Par une aide-ménagère ponctuelle pour nettoyer ma maison de fond en comble sur 1 à 2 jours de prestation, ceci afin de créer une base nette et saine pour faciliter le ménage quotidien.

Ménage quotidien – L’étape 30 min / jour

A la suite de la phase « Camp de survie », pendant 3 semaines, j’ai testé le ménage quotidien de 30 min par jour du lundi au vendredi sur l’ensemble de la maison. Pour rappel, cette étape est le cœur de la méthode TOMM. C’est un ménage quotidien alterné de chacune des pièces de la maison du lundi au jeudi. Le créneau de 30 min du vendredi est utilisé pour nettoyer quelque chose à fond au choix dans sa maison.

J’avais organisé ma semaine suivant cette routine :

La plupart du temps j’ai choisi de réaliser ce créneau de ménage en fin de journée, de façon variable entre 18h30 et 20h. La plupart du temps c’était pendant le temps de cuisson du repas ou juste avant ou après.

Ce que cela m’a apporté

  • Comme espéré, le gain n°1 a incontestablement été pour moi de ne plus avoir à faire le ménage le week-end ! Se libérer du temps en fin de semaine pour faire d’autres activités que nettoyer sa salle de bain est beaucoup plus épanouissant. J’ai même poussé le bouchon un peu plus loin en organisant mes courses de la semaine le vendredi soir pour être complètement libérée le week-end !
  • Autre gain constaté, quand je pars en week-end, je suis sereine. Tout est déjà fait ! Fini la petite voix dans ma tête pour me dire que je vais avoir à rattraper tout ça à mon retour !
  • Cette méthode m’a aussi apporté l’idée du créneau hebdomadaire de ménage à fond. Cette idée toute simple est super pour mon profil de ménagère perfectionniste ! Auparavant, je n’envisageais pas de faire mon ménage sans le faire à fond. Ainsi, cela me prenait du temps de réaliser le nettoyage d’une pièce. De ce fait, je procrastinais l’action car j’avais la flemme de m’y mettre, et je ne le faisais pas souvent. Cette méthode du créneau du vendredi dédié à un nettoyage à fond, m’a complètement décomplexée de faire un ménage quotidien régulier moins poussé. J’ai donc pris une autre habitude de ménage.

Ce qui a été difficile

  • Contrairement à ce que j’aurai pu penser, c’est cette phase du défi qui a été la plus compliquée pour moi. En effet, 30 min par jour comme routine quotidienne, j’ai trouvé que c’était beaucoup de temps passé à faire le ménage dans la semaine, et à la fois trop peu pour faire tout ce qui était listé.
  • Je suis convaincue qu’entre ne jamais faire son ménage, et vivre dans une maison entretenue régulièrement sans en être esclave, un juste milieu est à trouver.
  • D’autre part, j’ai en grande partie réalisé ses tâches de ménage toute seule. Autant pour la phase « camp de survie », mes enfants ont pris leur part, notamment pour s’occuper de leur chambre, autant pour le ménage quotidien, cela n’a pas été le cas.

Ce que je fais différemment

  • Concernant tout d’abord le temps passé, j’ai adapté la méthode en réduisant le temps de ménage quotidien à une durée inférieure à 30 min (autour de 20 min). Ceci est possible car j’ai réduit la fréquence de certaines actions par rapport à ce qui était préconisé. Par exemple, je lavage les sols et je fais la poussière des chambres seulement une semaine sur deux ou même sur trois. Ce choix dépend forcément de l’utilisation quotidienne de votre maison, et si vous avez des animaux. Mais pour moi c’est largement suffisant !
  • J’ai aussi constaté qu’il était primordial de limiter les bibelots et objets apparents pour réduire le temps à faire la poussière. Ceci est une question de goût décoratif mais le minimalisme présente cet avantage.
  • Cette phase de test m’a permis de me réorganiser comme suit :

J’intègre le nettoyage des toilettes tous les deux jours. Une fois par semaine c’est trop peu pour moi…

C’est mon organisation, celle qui me convient. A chacun de définir sa routine quotidienne en fonction de ses besoins et de la taille de ses pièces.

Ménage quotidien – La méthode TOMM en résumé

En résumé, c’est une méthode que je vais conserver car elle me permet de me libérer des tâches ménagères rébarbatives du week-end et elle me donne plus de temps libre sur ces deux jours-là. Avec les adaptations présentées, je passe à 20 min par jour de ménage quotidien du lundi au vendredi, ménage à fond compris. Ce rituel quotidien et hebdomadaire par pièce permet d’alterner des actions de ménage une semaine sur deux.

Il est vrai qu’ajouter 20 min par jour à sa journée de travail n’est pas facile au début mais quand cela devient une habitude c’est vraiment agréable notamment pour les bienfaits de la maison propre et rangée que cela procure.


Je vous souhaite une vie agréable dans votre maison. C’est un plaisir de vivre dans la mienne qui est désormais bien entretenue. J’ai encore quelques actions pour me libérer des encombrants et des choses inutiles, mais je suis sur la bonne voie.

Intérieurement Votre

Virginie Vinas


Partager l'article :

12 réponses à « Ménage quotidien – Le bilan de mon défi TOMM »

  1. Merci pour cet article, je ne connaissais pas Gemma Bray. Il est clair que ne plus avoir à faire de ménage le week end est un argument de poids pour tenter l’expérience! On se sent tellement mieux dans une maison rangée et propre! J’aurais tendance à être très minimaliste et à me défaire de tous les bibelots mais c’est encore difficile pour mes enfants et mon conjoint!

  2. Quelle expérience, c’est génial que tu expliques en détail ce que tu as fait et ce que cela t’a apporté.
    Passer 20 min par jour de ménage quotidien au lieu de tout faire le weekend c’est une super idée, je vais essayer. Par contre, je pense suivre ton conseil et prendre une aide-ménagère pour faire le nettoyage du printemps, je n’aurais pas le courage de le faire seule !

    1. Oui c’est cette partie qui m’a pris le plus de temps. A refaire c’est que je ferai aussi 😉

  3. Depuis que j’ai repris un grand nombre de tâches ménagères … tant bien que mal, mais mon épouse est trés bienveillante … j’avais adopté un planning similaire lissé sur les jours de semaines … et le tien est parfait je vais m’en inspiré 😉

    1. Il reste malheureusement quand même à le faire ! Mais c’est vrai que la méthode du « souvent pas longtemps » me convient bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.