7 actions pour se sentir bien chez soi


Général / vendredi, août 27th, 2021
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans le précédent article Se sentir bien chez soi – La maison un vecteur de bonheur, je vous présentais les bienfaits de se sentir bien chez soi. J’ai choisi cette semaine de partager avec vous toutes les actions que nous pouvons dès à présent mettre en œuvre pour arriver à ce doux objectif de se sentir bien à la maison.

Je dis « nous », car même si j’accorde de l’importance à mon intérieur, je me suis rendu compte en écrivant cet article que je n’avais pas encore tout mis en place !

Rien de compliqué ou d’onéreux, juste se mettre en action. Tout est possible en réalisant une petite action tous les jours. On se met en action et seulement après on s’affale dans son canapé devant une bonne série Netflix !

Alors, sans plus attendre rentrons dans le détail des 7 actions qui vont nous permettre de nous sentir bien chez nous.

Action n°1 – DÉSENCOMBRER / RANGER

Première action mais pas des moindres, le désencombrement et le rangement. Si vous ne disposez pas de beaucoup d’espace, garder votre intérieur rangé est un premier pas indispensable pour se sentir bien chez soi. Les trois principaux intérêts à réaliser cette action sont les suivants.

Gagner de la place

En désencombrant sa maison et ses placards on libère de l’espace, cela permet d’y voir plus clair sur nos capacités de rangement et d’aménagement. Ayant moins de choses à ranger nous pouvons supprimer du mobilier et par là même, favoriser la circulation dans nos pièces. Dégagez l’espace nous permettra de mieux respirer.

Se libérer du poids du passé

Comme déjà partagé avec vous, tous les objets que nous possédons ont une histoire, une valeur sentimentale. Ils créent un lien avec notre passé, plus que nous pouvons l’imaginer. Se séparer de certains objets permet d’alléger le bagage rempli par notre passé, sans l’oublier. C’est l’occasion de tourner la page d’une période qui fait partie de notre vie mais qui pour autant est terminée. Stocker des souvenirs ayant une valeur sentimentale prend du temps, de l’énergie et de l’espace. Si nous voulons évoluer dans la vie, il est important de lâcher prise et de distinguer ce qui nous est bénéfique de ce qui nous est inutile.

Gagner du temps

Qui dit moins d’objets, dit moins de temps à les ranger, moins de temps à les chercher, et moins de temps à les nettoyer.

Qui n’a pas passé du temps à rechercher quelque chose pendant trop de temps alors qu’il était pressé ? Une enquête Ipsos réalisée en 2015 a mis en évidence que « nous perdons deux mois de notre vie à chercher des objets ; clés, téléphone, lunettes… » et que pour « 53% des personnes interrogées ; rechercher quelque chose est source d’anxiété ».

Combien d’heures passées au rangement et au ménage souvent réalisés le week-end, alors que l’on pourrait avoir plus de temps pour des activités bien plus enrichissantes, si nous n’avions pas cette corvée récurrente à réaliser.

Mais comment faire ?

Etape 1 – Désencombrer

Avoir moins d’objets et surtout bien rangés avec méthode est la solution pour se libérer l’esprit déjà bien rempli par nos activités quotidiennes. La question n’est pas de se dire qu’il ne faut plus rien avoir mais seulement de garder l’essentiel. Prévoir du temps pour réaliser le grand tri pour conserver le juste nécessaire pratique pour vivre normalement et pratiquer nos loisirs. Conserver les objets qui nous apportent plaisir visuel, et intellectuel. Quant aux objets remplis d’énergies négatives ou ceux qui nous rappellent de mauvais souvenirs, il faut à tout prix s’en débarrasser. Mon conseil, allez-y petit à petit et pièce par pièce. Un quart d’heure par jour à désencombrer et croyez-moi vous obtiendrez des résultats.

Etape 2 – Ranger

Une fois ce grand tri réalisé, reste à trouver un endroit pour chaque chose que vous avez décidé de conserver. Cette place définie doit être connu de tous dans la maison. Chacun doit prendre l’habitude de remettre tout objet à sa place dès qu’il ne s’en sert plus. De plus, quand vous achetez un nouvel article, vous devez savoir où vous pourrez le ranger avant même de lui laisser franchir le pas de la porte et savoir quel objet il va remplacer.

Action n°2 – NETTOYER

Une maison propre et saine est synonyme de bonne santé. Ressentir une odeur de propre dès que l’on rentre chez soi nous permet de nous sentir bien. Une maison bien aménagée, bien décorée ne peut pas dévoiler tous ses atouts si elle n’est pas propre et bien rangée.

Le ménage de printemps

Si vous avez accumulé du retard ou que votre ménage n’a pas été fait depuis longtemps, un grand nettoyage de printemps est nécessaire.

Oust les poussières cachées, sur et sous les meubles, les toiles d’araignée logées dans les recoins ! Penser à nettoyer vos rideaux, vos coussins et plaids qui accumulent les mauvaises odeurs. Nettoyage de fond en comble de votre cuisine, placards et électroménagers. Les salles de bain et toilettes doivent aussi être comme neufs. Même si cela peut prendre du temps, ce nettoyage permettra à votre maison de retrouver un second souffle et vous aussi. Pensez aussi à nettoyer toutes les vitres, les menuiseries, les extérieurs de fenêtres et les volets.

Cette action peut s’avérer longue. La solution la plus efficace consiste à le faire pas à pas, pièce par pièce. Si vous souhaitez le faire en une seule fois, n’hésitez pas à vous faire aider par les amis et la famille, c’est plus sympathique et beaucoup plus rapide à plusieurs.

S’organiser pour un ménage régulier

Même s’il demande parfois beaucoup de temps, réaliser un grand ménage de printemps, est fastidieux et long mais n’est pas difficile. Le plus laborieux, c’est entretenir sa maison de façon régulière en plus de toutes nos tâches quotidiennes.

Une méthode qui a porté ses fruits et qui est reconnu pour son efficacité consiste à passer 30 minutes par jour à ses tâches ménagères. Si vous êtes un(e) adepte du ménage le week-end car trop fatigué(e) pour le faire en semaine, (c’est mon cas…), cette méthode va vous demander une discipline un peu différente. Quand je pense aux heures gagnées le week-end, je me dis pourquoi pas essayer !

Réaliser des plages de 30 minutes de ménage de façon efficace et sans aucune distraction, c’est ce que propose Gemma Bray avec la méthode TOMM. Si vous êtes intéressés, vous trouverez tous les détails dans son livre Clean Thérapie (lien en cliquant ici). On accomplit les mêmes tâches du lundi au jeudi, durant une période de 30 minutes, toujours les mêmes actions dans les mêmes pièces. Le jour du vendredi c’est mini ménage de printemps sur les parties qui demande le plus d’attention. Cette méthode nous permettrait de ne plus avoir à faire de ménage de printemps ! A tester donc !

Le ménage avec des produits naturels

Il est impossible d’avoir un environnement intérieur parfaitement sain. En revanche, nous pouvons, par le choix de nos produits d’entretien réduire au maximum la présence de substances toxiques. Beaucoup des produits que nous utilisons classiquement pour le nettoyage peuvent être nocifs ; produits irritants, perturbateurs endocriniens, cancérigènes, neurotoxiques. Ces substances ne sont pas dangereuses tant que l’exposition est à petite dose. La dose présente dans nos intérieurs étant toujours difficile à définir, il est préférable de privilégier des produits naturels ou les moins agressifs et nocifs possibles.

Action n°3 – APPORTER DE LA LUMIERE

Salon décoration épurée

C’est bon pour le moral

La lumière est essentielle au bien-être. Le psychiatre Norman Rosenthal a identifié au début des années 80 le phénomène de dépression saisonnière, lié en grande partie au manque de lumière durant la période hivernale. La luminothérapie s’est alors développée. Apporter de la lumière à son intérieur est donc essentiel pour se sentir bien chez soi, que l’éclairage soit naturel ou artificiel.

Une maison sombre ou éclairée par des ampoules blafardes ne fera de bien ni à votre déco, ni à votre moral. Avant tout privilégiez la lumière naturelle autant que possible. Puis, choisissez un éclairage adapté en fonction des pièces.

Faites entrer la lumière naturelle

Ceux qui ont un foyer avec beaucoup de fenêtres sont les mieux servis. Les autres auront tout intérêts à passer le plus de temps possible dans les pièces où la lumière du jour entre le plus facilement. En journée, ouvrez en grand vos volets et vos rideaux afin de n’utiliser la lumière artificielle qu’en dernier recours. Troquez vos rideaux sombres qui ne laissent pas entrer la lumière pour des rideaux clairs et lumineux. Pensez à nettoyer régulièrement vos vitres qui se salissent très vite. Laissez ouvert vos rideaux si vous n’avez pas de vis-à-vis.

Une autre astuce consiste à dégager au maximum les rebords des fenêtres. Il est également possible de gagner un peu de clarté en peignant ses rebords ou contours de fenêtres en blanc pour qu’ils reflètent au mieux la lumière du jour.

Privilégier les éclairages indirects

Il est important que chaque pièce dispose d’éclairages différents. Deux types d’éclairage sont à prévoir ; un éclairage général pour assurer une certaine luminosité ainsi que différents luminaires d’appoint pour créer une ambiance chaleureuse et moduler l’atmosphère de la pièce selon les circonstances. « Préférez un éclairage indirect pour éviter d’agresser le regard et donner une impression de lumière naturelle » suggère l’architecte d’intérieur Mélanie Lallemand Flucher. Mettre plusieurs points lumineux crée un côté rassurant, permet également de mieux délimiter les espaces.

Action n°4 – PURIFIER L’AIR

Quand nous sommes chez nous, nous passons une grande partie de notre temps à l’intérieur. La qualité de l’air que nous respirons est primordiale. Entre les résidus volatiles, la poussière et les produits chimiques que nous utilisons, l’air de nos intérieurs est plus pollué que l’on ne pourrait le penser. Inodores et incolores, la plupart des polluants, exceptés l’ammoniaque et la fumée de cigarette, restent difficiles à détecter… Vous pouvez protéger toute la famille par de premiers gestes simples, comme aérer sa maison, utiliser des produits d’entretien naturels, préférer les diffuseurs d’huiles essentielles au désodorisants ou bougies parfumées, ou encore utiliser les vertus des plantes vertes.

Aérer 5 à 10 minutes par jour

L’ADEME, l’agence de la transition écologique conseille d’aérer son intérieur 5 à 10 minutes par jour. C’est la manière la plus efficace de renouveler suffisamment l’air sans refroidir la maison l’hiver ou la réchauffer l’été. D’autant plus que pour favoriser les économies d’énergie, nos logements sont de mieux en mieux isolés. Il faut, de ce fait, davantage les ventiler.

Une autre action à laquelle nous ne pensons pas forcément consiste à s’assurer que nos systèmes de ventilation (VMC et entrée d’air fenêtres, portes-fenêtres et baies vitrées) sont fonctionnels. Prenez le temps de les nettoyer une à deux fois par an.

Utiliser des produits d’entretien naturels

Préférer l’achat et l’utilisation de produits d’entretien qui utilisent des matières premières les plus naturelles possible. Il est désormais facile de réaliser par vous-même vos nettoyants avec des produits tel que le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, le savon de Marseille, la pierre blanche…. De nombreuses recettes sont disponibles sur le net, n’hésitez pas à les tester par vous-même.

Bougies, encens et parfum d’ambiance avec modération

En général, tout ce qui brûle dégage des composés toxiques car la combustion est par principe incomplète. Même une simple bougie rejette du formaldéhyde et une bougie parfumée c’est nettement pire. Cela augmente la pollution de l’air.

Concernant les bougies, il existe trois grandes familles de cire pour les fabriquer, celle en paraffine, celle en cire d’abeille et les cires végétales (comme la cire de soja ou de palme). La paraffine est un composant obtenu aujourd’hui en raffinerie à partir du pétrole, tandis que la cire d’abeille et les cires végétales sont naturelles. Ces dernières sont à privilégier mais plus onéreuses. Pour plus de détail, vous pouvez lire l’article suivant : Les bougies d’intérieur sont-elles toxiques ?

Les bougies peuvent être toxiques mais elles renferment infiniment moins de parfum et de produits agressifs que les désodorisants quelle que soit leur forme (pschitt, plaquettes..). Plutôt que de faire appel aux désodorisants et aux bougies pour détruire les mauvaises odeurs, pensez aux huiles essentielles. C’est une solution plus efficace contre les mauvaises odeurs et bénéfique pour l’organisme. Retrouvez dans cet article 5 huiles essentielles pour purifier votre intérieur : https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/36067/cinq-huiles-essentielles-purifier-interieur

Les plantes vertes dépolluantes

Certaines plantes vertes absorbent naturellement l’air pollué, et peuvent servir à purifier l’air de nos maisons. Même si cette solution manque de données certifiées pour valider son efficacité, néanmoins elle reste simple et attrayante. En effet, les plantes vertes participent à la décoration d’un lieu, c’est plutôt agréable d’en placer quelques-unes chez soi.

L’assimilation des substances toxiques passe par les feuilles et le sol.  Selon leur taille et leur solubilité, les polluants pénètrent à la surface des feuilles et sont soit transformés en dioxyde de carbone et en eau, puis rejetés, soit inclus dans d’autres métabolismes de la plante.

Certaines plantes auront plus efficacité que d’autres sur certains polluants. Si vous ne savez pas lesquelles choisir, je vous conseille la lecture de cet article qui vous orientera en fonction de ce que vous recherchez.

Action n°5 – AMENAGER L’ESPACE

En complément des quatre actions déjà citées, pour se sentir bien chez soi, nous devons repenser l’aménagement des pièces de notre maison ou de notre appartement. Favoriser la bonne circulation des habitants dans chacune des pièces, définir des espaces fonctionnels et structurés participe au fait de se sentir bien chez soi. Les techniques du Feng Shui permettent également d’améliorer la circulation des énergies au sein du foyer.

Une circulation facilitée

L’important est de pouvoir se déplacer librement et facilement dans chacune de vos pièces. Les portes communicantes ne doivent jamais être bloquées, par un canapé, un fauteuil, ou encore un meuble. Si vos espaces sont trop encombrés, il faudra réduire le nombre de meubles. Peut-être que certains d’entre eux seront devenus inutiles après un grand désencombrement ? – voir l’action 1 de cet article.

Un espace / une fonction

Cette action consiste à revoir ou à apporter quelques corrections dans votre aménagement intérieur pour qu’il puisse respecter la règle du “1 espace / 1 fonction”. Il est très important que chaque pièce ou les sous-espaces de chacune des pièces de votre maison aient une seule fonction, et que chaque fonction principale de la maison soit présente.

Les fonctions principales sont :

  • l’accueil ; il doit permettre de pouvoir déposer ses sacs, chaussures, manteaux (l’entrée)
  • la préparation des repas (la cuisine)
  • la prise des repas (la salle à manger)
  • les loisirs, relaxation, lecture, jeu, TV… (le salon)
  • le travail / bureautique / les papiers (le bureau)
  • le sommeil (la chambre)
  • la toilette (la salle de bain, les WC)
  • le stockage des encombrants et du matériel non esthétique (le garage)

Délimiter les espaces

Pour chacune de ces fonctions, je vous propose de vérifier que l’espace est identifié et délimité dans votre maison. La taille de chacun des espaces sera bien entendu proportionnelle à la taille de votre maison ou de votre appartement.  Elles doivent être clairement délimitées pour qu’elles apparaissent de façon naturelle.

Identifier et délimiter ne veut pas dire une pièce par fonction, plusieurs fonctions peuvent peuvent se retrouver dans la même pièce. Par exemple, la zone de prise des repas (la salle à manger) peut très bien être la table de la cuisine. C’est par exemple le cas chez moi, ma pièce de vie ayant une petite superficie, j’ai privilégié la taille du salon en fusionnant les fonctions cuisine et salle à manger.

N’hésitez pas à jouer avec le placement des meubles. Associés à des choix de décoration astucieux les fonctions et les espaces peuvent se distinguer de façon évidente. Par exemple, un lé de papier-peint sur toute la hauteur d’un mur, complété par une console et un porte-manteau suffisent à délimiter une entrée dans un séjour.

Un aménagement est personnel, il dépend de notre façon de vivre et de la tranche de vie que nous traversons. En effet, l’arrivée d’un enfant, le regroupement d’une famille recomposée, le départ des enfants devenus adultes, l’arrivée d’un(e) partenaire dans un appartement longtemps habité seul, un couple sans enfant … n’auront pas les mêmes besoins en termes d’organisation d’espace.

Il n’y a donc pas de règles établies à reproduire ! Chaque famille doit analyser sa façon de vivre au sein du foyer pour définir un aménagement qui lui correspond tout en considérant la superficie des lieux.

Feng Shui

Un peu plus holistique, cette technique part du principe que nous sommes énergie et que notre intérieur et notre environnement le sont aussi. Travailler l’équilibre de chacune de ces énergies d’entre-elles, harmoniser l’ensemble chez soi va nous permettre de nous y sentir mieux et sera donc favorable à notre bien-être. Vous pouvez faire appel à un(e) consultant(e) Feng Shui qui va analyser, par l’enseignement qu’il ou elle aura reçu, votre intérieur et son aménagement pour vous proposer des adaptations qui permettront de vous sentir mieux. Le Feng Shui n’utilise pas seulement les adaptations d’aménagement, mais aussi les éléments de décoration et les couleurs.

Un espaces intimes pour chacun

Se sentir bien chez soi, c’est aussi avoir un lieu dans lequel on peut s’isoler, se réfugier de temps à autre. Pensez à donner à chaque membre de la famille un espace intime où il peut se recueillir (par exemple pour travailler, lire en toute tranquillité). Pas besoin de disposer d’une surface immense : il suffit parfois d’avoir « son » fauteuil ou « son » pouf, son tapis pour se sentir tranquille et seul au monde. Se préserver du bruit environnant est aussi important, des solutions existent pour isoler un coin intime ; comme des paravents, des cloisons mobiles, des panneaux japonais, rideaux. Ils permettent de façon très astucieuse de délimiter cet espace personnel.

Action N°6 – DECORER

Se sentir bien chez soi c’est transformer chaque pièce en un endroit agréable, créer une ambiance qui va vous plaire, et trouver le truc qui va faire que votre maison, votre appartement soit un endroit qui vous ressemble et dans lequel vous vous sentez bien. Les éléments de décoration avec lesquels vous allez pouvoir jouer sont nombreux, mais les principaux sont : le mobilier, les tissus d’ameublement, les objets de décoration, et les couleurs. Comment faire simple sans être formé à la décoration d’intérieur ? Voici quelques pistes à suivre.

Choisir un style

La réussite de votre décoration résidera essentiellement dans la création d’une cohérence visuelle entre les différents éléments de décoration. Même si les plus initiés pourront se permettre de mélanger les styles avec réussite, je vous conseille de commencer par la facilité en choisissant un style principal par pièce ou par espace. N’ayez-crainte choisir un style ne mettra pas à défaut votre souhait de différenciation. Au sein d’un même style, il existe une grande variété d’éléments de décoration avec lesquels vous pourrez vous distinguer.

Voici quelques exemples de style en décoration dans lesquels aller piocher : style scandinave, factory/industriel, ethnique, bohême, art déco, vintage, marin, campagne, naturel. N’hésitez pas à aller fouiller sur Pinterest pour trouver l’inspiration dans celui qui vous attirera le plus.

Alléger votre décoration

Alléger plutôt que surcharger. Trois éléments principaux sont suffisants pour une décoration réussie. “Le regard ne doit pas se disperser, insiste Alexandra Crémois architecte DPLG et urbaniste. Des sols en carreaux de ciment, un mur en pierre et des niches en bois mais pas plus de trois éléments dominants !”. En choisir plus c’est aussi prendre le risque de l’incohérence de style.

De plus, nous vivons dans un univers qui se numérise de plus en plus, dans lequel nous sommes sans cesse envahis d’images. Utiliser son intérieur pour se ressourcer c’est savoir dissimuler les objets qui ne sont pas intéressants au regard. Penser à utiliser des boites, tiroirs, à installer des rideaux, ou encore à désencombrer ! Une grande partie de nos intérieurs sont envahis de choses inutiles. Je vous renvoie pour cela à l’action 1 de ce même article.

Rechercher le confort

En reproduisant les décorations des magazines vous ne ferez pas de faute de goût. En revanche, il faut que votre intérieur vous corresponde et surtout qu’il soit confortable. Se sentir bien chez soi c’est avoir un bon canapé et un fauteuil dans lequel on se sent bien, des chaises sur lesquelles on restera assis avec plaisir lors d’un repas qui peut durer avec des amis ou la famille. Utilisez donc avec parcimonie les pièces de décoration que vous adorez visuellement mais qui ne seront pas utilisables au quotidien. Comme toujours tout est question de modération.

S’offrir des fleurs fraîches / Ajouter des plantes vertes

Une étude de l’Université du New Jersey affirme que la présence de fleurs dans une habitation déclenche des émotions positives et augmente le sentiment de satisfaction. Elles boosteraient considérablement le niveau de bonheur. Alors occasionnellement, pourquoi ne pas se faire plaisir avec un bouquet, en faisant appel à votre fleuriste ou en composant vous-mêmes un joli bouquet dans des chaines de fleurs à la coupe ?

Comme évoqué précédemment avec vous dans l’action 4, les plantes vertes ont des vertus purifiantes sur l’air ambiant. Mais c’est un élément décoratif à ne pas mettre de côté. Elles apportent une touche naturelle à votre intérieur et une touche de couleur et de matière à la décoration créée. Le must du must c’est choisir un bouquet, un type de plante qui sera en accord de couleur et de style avec l’ambiance que vous aurez créée.

Afficher des photos réconfortantes

Se sentir bien chez soi c’est aussi avoir sous les yeux des souvenirs qui nous sont chers, des paysages et des moments de vie que l’on veut garder en mémoire car ils nous ont marqué. Même si c’est inconscient, passer devant et avoir un regard devant ses images va créer un sentiment de réconfort. Pinterest regorge d’idées pour créer des murs de photos de manière très décoratives, n’hésitez pas à l’utiliser.

Et surtout penser à changer vos photos. Au bout d’un certain temps, nous n’y prêtons plus attention car l’œil et le cerveau s’habitue à les voir de façon répétée.

Décorer de façon éco-responsable

Je ne pouvais pas parler de décoration sans parler d’éco-responsabilité. Le milieu de la décoration, comme celui de la mode fait partie des secteurs qui ont un impact écologique important. Dans les 50 dernières années, notre société a pris un virage à 90° sur nos façons de consommer. Ce changement nous a apporter incontestablement gains de temps, plaisirs et facilités de vie, malheureusement sans se préoccuper des impacts en renouvelant notre garde-robe, notre mobilier, notre électroménager, comme si de rien était.

Avant d’acheter du neuf, penser à vérifier que vous ne pouvez pas recycler un meuble que vous avez déjà, ou si une solution de seconde main existe. Beaucoup d’articles de décoration, et de mobiliers en très bon état sont aujourd’hui en vente sur les sites concernés. Je ne dis pas qu’il ne faut rien acheter neuf. En revanche, se poser les bonnes questions me parait une démarche responsable que chacun d’entre nous devrait avoir. Cela permet par la même occasion de mixer les éléments de décoration neufs et vintages et de faire des économies, alors pourquoi s’en priver !

Action n°7 – HARMONISER LES COULEURS

Les couleurs ont un effet sur nous et notre bien être. Elles ont un impact sur notre inconscient et nos émotions. Ce n’est pas pour rien qu’elles sont utilisées en marketing pour inviter et orienter inconsciemment les clients à la consommation. Que ce soit sur les murs, ou en tissu d’ameublement, nous ne donneront pas la même ambiance à notre intérieur en fonction des couleurs choisies. Peindre un mur en rouge ou en taupe n’aura pas le même effet sur nos ressentis et notre humeur.

Ainsi, n’hésitez pas à jouer avec les couleurs pour créer l’atmosphère que vous désirez. Elles vous permettront de délimiter les espaces, mettre en valeur des éléments, ou faire disparaître d’autres.

Il y a des couleurs que nous allons adorer pendant des années et que nous ne pourrons plus voir en “peinture” du jour au lendemain. Ces changements peuvent dépendre de l’état d’esprit dans lequel nous sommes et des étapes de vie que nous traversons. Elles sont également influencées par nos goûts, par la mode, et les tendances.

La symbolique des couleurs

Voici quelques éléments sur la symbolique des couleurs :

  • Le rouge symbolise la joie et le bonheur, l’émotion et la passion.
  • L’orange, couleur secondaire, est une couleur chaude souvent associée à l’automne et à la Terre. Stimulante, optimiste, elle génère joie et énergie.
  • Le jaune traditionnellement associé à l’intelligence, c’est la couleur du printemps, du soleil, de la lumière et de la joie. Elle stimule et anime
  • Le vert, couleur secondaire, est la couleur de la vie. Elle représente le pouvoir silencieux de la nature. Elle a des vertus relaxantes. Elle apporte stabilité, sécurité et équilibre émotionnel.
  • Le bleu, couleur de l’esprit, du ciel et de l’eau, catégorisée en tant que couleur froide, elle peut évoquer la mélancolie.
  • Le violet, couleur secondaire, absorbe le côté passionnel du rouge et la stabilité du bleu. Elle est reliée à l’intimité.
  • Le marron, couleur de la terre qui rappelle les chalets de montagne. On dit que les nuances brunes invitent à la paresse. Elle est conseillée dans des situations où le calme fait défaut.

Les compositions de couleurs

Vous pouvez utiliser toutes les couleurs qui vous plaisent, tant que vous trouvez le moyen de les répéter. Que vous choisissiez des couleurs vives, neutres ou sombres ou un ensembles des trois, l’important est que l’harmonie globale soit respectée.

Comment faire simple sans se tromper ? Il faut d’abord avoir en tête que l’utilisation de la couleur a ses propres règles fondamentales et différentes compositions existent. En voici quelques unes :

  • la composition achromatique : c’est à dire sans couleur (utilisation des blancs, des gris, des noirs)
  • la composition monochrome basée sur les teintes et nuances d’une seule couleur (par exemple toute la gamme du bleu, du clair au foncé)
  • la composition analogue qui utilise trois teintes voisines sur le cercle chromatique, comme le jaune-vert, le jaune et le jaune-orange
  • la composition complémentaire qui s’obtient en choisissant deux teintes diamétralement opposées sur le cercle chromatique

Et bien d’autres encore… il faudrait un article entier pour les expliciter.

Couleurs claires – Couleurs vives

Il est conseiller de privilégier les couleurs claires au détriment des couleurs vives. On conseille classiquement un maximum 25% de couleurs vives pour 75% de couleurs neutres (par exemple un dégradé de blanc, de beige, de gris).

Limiter les papiers peints aux motifs originaux et les murs colorés aux petites surfaces permettra de les mettre en valeur et de ne pas vous lasser. Si vous souhaitez conserver des couleurs vives pour donner du style, jouez plutôt avec les tissus d’ameublement (coussins, rideaux, plaids). Vous pourrez facilement les changer. Si vous ne souhaitez pas prendre de risque, vous pouvez très bien ne choisir qu’une seule nuance colorée par pièce.


Se sentir bien chez soi, c’est créer une atmosphère de sérénité, avoir une décoration en adéquation avec sa personnalité, un aménagement qui optimise l’espace dans lequel nous vivons, tout ceci dans un environnement propre et sain. J’espère que les 7 actions listées et détaillées dans cet article vous inciteront à créer cet environnement recherché !

Intérieurement votre

Virginie Vinas


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.